3/05/13

3 raisons de voyager avec un guide de voyage

On vous explique ici comment trouver des guides pas chers et pourquoi ça peut vous être utile pendant vos voyages !

Guides de voyage 1. Trouver des guides sur place à moins de 5 euros c’est possible

Si vous comptez visiter plusieurs pays et que vous prévoyez d’emporter tous vos guides la note sera rapidement salée puisque le prix d’un guide varie entre 15 et 30 euros.

OUI MAIS…

Lorsque nous sommes partis pour nos 9 mois d’aventure, nous avions en poche un unique guide, celui de l’Inde du nord, qui constituait notre première étape. Nous avons trouvé l’ensemble des 8 guides dont on avait besoin au fur et à mesure à des prix toujours inférieurs à 5 euros et en français !Lire la suite

30/04/13

Passage de la frontière du Laos au Cambodge

Magouilles et corruption pour l’obtention du visa

Visa cambodgienD’après nos guides, le visa cambodgien est de 20 dollars, mais de nombreux forums parlent de bakchichs supplémentaires qui seraient demandés par les autorités lors du passage de frontière.

Sachant ça, on part en mode guerrier, prêt à ne rien céder

Lire la suite

27/04/13

Les 4000 îles : Don Khon, un p’tit coin de paradis

Don Khon, les 4000 îlesA 8h, nous embarquons à plus de 20 personnes (et 20 sacs) dans une barque censée accueillir une quinzaine d’occupants maximum. Le bateau est lourd et ça se sent lors de la manœuvre. C’est bon, ça passe et personne n’a eu a retenir son souffle.

Pour aller sur Don Khon, on fait une escale de quelques minutes à Don Det, l’île la plus festive du coin. Et là, contre toute attente, tous les voyageurs descendent de l’embarcation. On se retrouve seuls dans la barque avec le conducteur. Immédiatement on se demande si on ne s’est pas planté en choisissant Don Khon, on n’a pas vraiment envie de se faire le remake de Don Khong (si vous vous souvenez de notre précédent article…).Lire la suite

23/04/13

Les 4000 îles : la paisible Don Khong

Don Khong, les 4000 îlesNotre arrivée aux 4000 îles

Partis de Pakse une heure plus tôt, nous arrivons au premier embarcadère. Celui dédié à Don Khong.

Rapidement, on nous dit de descendre du véhicule. Les autres touristes, allant sur Don Det ou Don Khon, sont priés de rester assis par un geste simple mais efficace de la main (le langage non verbal en voyage c’est essentiel !) ; dans quelques minutes, ils seront déposés plus au sud sur le rivage où se trouve un second embarcadère.Lire la suite

20/04/13

Départ de Vientiane pour les 4000 îles, on vous explique tout !

Les 4000 îles
On vous raconte comment on se rend de Vientiane aux 4000 îles. Et si vous n’arrivez pas à choisir votre île de destination, on vous présente les principales !

Pour se rendre aux 4000 îles, le plus simple c’est d’acheter un pack tout compris :

  1. On part de Vientiane en car de nuit pour se rendre à Pakse.
  2. Une fois rendu à Pakse, on rejoins une agence intermédiaire où on indique l’île des « 4000 îles » où on souhaite se rendre.
  3. Depuis Pakse on est chargé dans un mini van qui nous amène jusqu’à l’embarcadère le plus proche de son île.
  4. De l’embarcadère on nous conduit jusqu’à notre île en barque.

Lire la suite

16/04/13

Une halte par la capitale, Vientiane et ton Patuxai nous voici !

VientianeDepuis Vang Vieng nous rejoignons directement Vientiane, la capitale du Laos et son fameux Patuxai.

Une fois n’est pas coutume, notre arrivée s’effectue en plein centre ville… et non dans une gare à 1,5 km du centre selon notre plan et 8 km selon les indications des chauffeurs de tuk-tuks arnaqueurs (oui c’est exactement comme pour les manifestations… en fonction de la police ou des organisateurs des manifs, c’est jamais les mêmes chiffres annoncés !).Lire la suite

12/04/13

Fini le tubing : on découvre Vang Vieng à moto ou à vélo !

Vang ViengQu’on se le dise, Vang Vieng est réputée pour sa débauche occidentale. En fait, les bords de la rivière Nam Song serait devenus le Disney Land des substances euphorisantes. Le principe ? Louer une chambre à air appelée « tubing » (c’est plus classe in english), s’installer dessus et descendre la rivière.

Ensuite, le jeu consiste à attraper des cordes envoyées par les multiples bars installés sur les rives et venir siroter à l’endroit, à l’envers des sceaux d’alcools maison « gratuits ». Bon apparemment c’est pas très beau à voir. D’autant plus que la rave party occidentale semble dénaturer le lieu et voler la vedette aux sublimes falaises de calcaire encerclant la ville. On s’attend donc au pire en arrivantLire la suite

8/04/13

Luang Prabang en une journée ou pour toute la vie

Luang PrabangAprès notre séjour dans la magnifique ville de Nong Khiaw, nous arrivons à Luang Prabang, notre coup de cœur laotien.

Ouverte au tourisme depuis les années 90, la ville a parfaitement réussi à préserver son architecture coloniale.

Ce qu’on apprécie immédiatement en y arrivant c’est de voir que les bâtiments de l’époque se sont trouvés une nouvelle jeunesse en devenant des boutiques, des restaurants, des hôtels, des ateliers artisanaux ou encore des boulangeries.Lire la suite

27/03/13

Le Nord du Laos hors des sentiers battus : d’Udomxay à Nong Khiaw

Nong KhiawAprès avoir séjournés à Luang Namtha la ville au charme caché, nous nous enfonçons encore davantage dans les provinces du Nord Laos. Ce qui nous intéresse, en fuyant la descente du Mékong, c’est de sortir (un peu) des grosses infrastructures touristiques.

D’après ce qu’on peut lire dans notre guide et ce que l’on constate, c’est que les étrangers qu’on retrouve dans ce pays, et surtout cette région, se différencient de la masse habituelle parce qu’ils ont tendance à venir ici pour visiter le pays et non le consommer.

Ce qui fait d’autant plus plaisir, c’est qu’avec leurs montagnes, leurs rivières et les forêts environnantes, les villes et villages que l’on traverse paraissent être encore en mesure de se suffire à eux-mêmes. Leurre ou réalité ? On aime à croire que le tourisme ne bouleverse pas tout.Lire la suite

23/03/13

Luang Namtha, la ville au charme caché

Luang NamthaLuang Namtha, à quatre heures en bus de notre précédente destination frontière : Huay Xai, est une communauté de villages qui s’étend sur un axe d’une dizaine de kilomètres.

De prime abord, on peut dire que cette ville ne donne pas vraiment envie de s’y éterniser et, pour tout dire, qu’elle est même étrangement sans charme. En fait son véritable intérêt, sur le guide, est de se trouver aux portes d’une vallée rizicole entourée de larges massifs montagneux où il est aisé de se balader, voire d’y faire des randos.Lire la suite