Le retour de voyage après 9 mois en Asie !

10 Flares 10 Flares ×

Sophie et Boris en scooter à SaïgonA quelques jours du retour de voyage pour la France, on cogite forcément. On avait donc envie de partager avec vous ce que l’on ressent après 9 mois passés sur la route.

Comme vous l’avez peut-être vu sur notre page facebook on n’est pas très à jour sur notre carnet de route mais la bonne nouvelle c’est qu’on aura encore plein de beaux articles à vous écrire durant les mois suivants notre retour.

« Contents de rentrer ou pas ? » 

Malheureusement ce n’est pas aussi simple… Voilà à quoi ressemblent nos discussions en ce moment :

Sophie :

« Hâte de retrouver mes robes et de sentir à nouveau « le girl Powa » qui est en moi !
[10 minutes après…]
« Non, je ne veux pas rentrer, je veux continuer à bouger et en prendre plein les mirettes »

Boris :

« Hummm, je rêve d’un bon steak au poivre »
[10 minutes après…]
« Je veux continuer à découvrir des pays, des endroits, des gens… »

Bon vous le voyez, c’est un peu la pagaille dans nos têtes ! Allé on va vous dire tout ce qui se passe là-dedans.

Ce qui nous a le plus manqué

Les mots
de Sophie

Mes proches

On a voyagé à deux pendant des mois, et je n’aurais jamais imaginé qu’on aurait autant de choses à se dire au quotidien ! L’ennui ne nous a jamais gagné parce qu’on adorait observer le quotidien des gens et en discuter « en live ». De nombreuses personnes ont croisé notre route et on a passé des moments géniaux en leur compagnie (on vous raconte d’ailleurs 3 de nos rencontres insolites dans cet article).

Malgré tout ça, je dois avouer que ma famille et mes amis (ceux que l’on compte sur une main) m’ont énormément manqués. Il y a des moments pendant le voyage où j’aurais aimé les voir, leur faire un méga gros câlin et partager avec eux un bout du voyage. C’est durant les moments où on vous a arnaqué toute la journée que vous avez envie de vous téléporter 5 minutes près de ceux que vous aimez pour reprendre des forces.

Alors oui, je suis heureuse de rentrer pour les retrouver autour de repas qui durent des heures à boire des verres qui ne sont jamais vides !

La nourriture : mon grand amour

Bon comme 99 % des voyageurs français, c’était une de mes petites angoisses quand on a quitté la France : comment allais-je m’habituer à manger du riz tous les jours ? Bizarrement, la grande gourmande que je suis a appris à aimer le riz (je n’ai pas vraiment eu le choix en même temps) !

Un aperçu de tous les plats asiatiques que l'on a mangés

Je vous rassure j’ai quand même rêvé un paquet de fois d’éclair au chocolat, de saucisson et de fromage (Boris dit que je me fais du mal…). J’ai même réussi à manger du fromage de chèvre au fin fond du Laos à Vang Vieng !

Psychologiquement, je me suis déjà préparée à prendre 50 kilos en rentrant (moi, en manque ?!).

Autant vous dire qu’on a déjà commandé des raclettes, des bourguignons, des choucroutes et autres plats riches en graisse pour cet été ! Et peu importe le jugement des gens sur le fait que ce ne sont pas des plats de saison hein ! Nous, on n’a pas connu d’hiver alors on est déjà décalés :)

Les mots
de Boris

Retrouver une maison après m’être « nomadisé »

Au début, aussi anodin que cela puisse paraître, ce qui m’a le plus déstabilisé a été de ne plus avoir de maison mais une succession de chambre. Où que l’on aille, je tentais plus ou moins consciemment de reproduire un univers connu. Il me fallait rompre avec mes anciennes habitudes sédentaires et cesser par exemple de sortir mes affaires et de les répartir dans une chambre où on n’allait rester que deux nuits.

Au fur et à mesure que le temps est passé je me suis adapté. Je n’ai plus eu besoin d’envahir physiquement l’espace pour me sentir bien. Je me suis métamorphosé en escargot : mon sac à dos est devenu ma maison. Ca n’empêche que je suis plutôt heureux de retrouver ma maison et mon espace !

Boris dans les rues de Saigon

Ceux que l’on n’a pas emportés dans sa valise

J’ai l’impression de faire un discours sur la scène du festival de Canne mais je dois le dire : je suis sincèrement heureux de retrouver mes très proches dont j’ai parfois réellement ressenti le manque.

Ce qui va nous manquer

Les mots
de Sophie

Les sourires

Que ce soit dans la rue, dans une guesthouse, au marché, dans un temple, dans des rizières, dans  un restaurant ou encore lors de trajets en scooter, on a reçu un nombre incalculable de sourires de la part des gens. Je vous parle ici de vrais sourires généreux qui surgissent parfois lors d’une rencontre d’à peine quelques minutes, sans aucun intérêt commercial.

Des villageoises au coeur des montagnes de Munnar

A plusieurs reprises les chauffeurs de taxi nous ont indiqué notre chemin alors qu’on ne louait pas leur service (on se demande si ça aurait été le cas en France…). On ne compte pas non plus le nombre de fois où des locaux nous ont offert de la nourriture. Alors oui, j’appréhende un peu le retour à la ville et aux visages fermés par le stress du quotidien.

Du nouveau sans arrêt

Comme vous vous en doutez on n’a jamais autant pris les transports pendant ces derniers mois : 9 avions en 9 mois c’est quand même sympa ! A cela s’ajoutent les taxis, les tuk-tuk, les bateaux, les bus, les vélos, les trains…

Tous les transports que l'on a pris durant ces 9 mois de voyage

On s’est habitué à découvrir sans arrêt des nouveaux lieux, des nouvelles cultures et des nouvelles personnes…

Et même si on en a parfois eu marre de trimballer nos sacs d’hôtels en hôtels, prendre un scooter et partir n’importe où et n’importe quand se balader, c’était notre belle routine !  Et bien ça, ça va me manquer énormément.

Pour mieux vivre le retour à la sédentarisation et aussi parce qu’on en a profondément envie, on aimerait découvrir à présent notre pays à nous. C’est bête mais on a réalisé à quel point on ne connaissait pas vraiment la France. Découvrir dans un premier temps Paris à pied et vous écrire pleins de beaux articles, c’est ce qui est de prévu !

Les mots
de Boris

Bouger, encore et encore

On ne va pas se mentir, c’est chouette de découvrir de nouveaux paysages chaque semaine et on appréhende le fait de reposer l’ancre en France.

On n’a pas vraiment envie de retrouver la froideur des Français après avoir côtoyé durant des mois la gentillesse naturelle d’une grande partie des asiatiques.

Entre les falaises de Nong Khiaw au Nord du Laos
Curry et compagnie

Je me suis plutôt bien habitué à la nourriture des différents pays qu’on a traversés. J’ai notamment eu un gros coup de cœur pour la nourriture indienne. Le chai (thé indien sucré au lait) du matin, du midi, du soir, les thali plein de saveurs différentes et les masala dosai à tomber,  je ne m’en suis pas lassé une minute. Et puis j’ai même pris plaisir à manger avec les doigts en essayant d’être aussi classe que les locaux !

Ce qui a changé

Les mots
de Sophie

Le chemin que je souhaite prendre

Ce voyage m’a donné envie de faire un métier qui me plait. Facile à dire mais pas toujours facile à faire me dira-t-on ! Tant pis, je veux au moins me donner les moyens d’y arriver. J’ai envie d’être utile aux autres et plus responsable par rapport à mon environnement.

Voyager ouvre l’esprit, et je n’ai jamais autant prix conscience du monde dans lequel on vit. Quand on voit que d’autres ont 10 fois moins que nous mais semblent 10 fois plus heureux, ça nous fait nous recentrer sur des choses plus simples.

L’envie de voyager encore et encore

On a souvent entendu avant de partir : « vous avez raison de faire ce voyage maintenant car après vous ne le pourrez plus ». On a réfléchit et on s’est demandé pourquoi ça devait se passer ainsi ? Pourquoi après on ne pourra plus voyager ?

Pout tout vous dire, ce voyage nous a donné envie d’en refaire des millions. On a regardé notre planisphère et franchement il nous reste le MONDE à découvrir ! On veut plus que jamais que le voyage reste une priorité dans nos vies.

Le blog : notre bébé

Quand on décide de faire un tel voyage, on subit avant même d’être parti les remarques plus ou moins mal venues des uns et des autres du genre : « vous n’avez pas peur de ne pas trouver de travail après un an d’inactivité ? »

On a décidé de créer un blog pour donner des nouvelles à la famille et aux proches. Mais le souci, c’est qu’au début du voyage, on voulait SURTOUT se donner bonne conscience ! C’était comme si on voulait « créer » pour justifier de notre « inactivité » économique.

Après ce constat, on a réalisé qu’on était bien plus « actif » que la majorité des gens et on a décidé d’écrire non plus par obligation mais pour partager notre expérience avec la blogosphère et les autres voyageurs en prenant vraiment plaisir à écrire.

Notre blog a pris vie petit à petit au fil du voyage. On s’y est beaucoup investit et on veut continuer à le faire vivre aussi longtemps que possible.

Sophie écrivant un article devant la mer de Chine

Les mots
de Boris

Apprendre à me connaître

Avant de partir, j’avais l’impression que ceux qui partaient en voyage étaient plus ouverts, plus tolérants, plus à même de faire des rencontres… qu’ils étaient « plus » que moi en gros. Mais tout ça allait bientôt changer puisqu’en partant je devenais l’un de « ceux-là » (du moins c’est ce que j’espérais).

Au début de l’aventure, alors que je pensais être juste méfiant vis-à-vis des gens, Sophie m’a fait remarquer que j’étais « suspicieux » pour ne pas dire franchement « désagréable » avec certains locaux. Après avoir très naturellement nié (réaction idiote mais humaine !), il fallait bien que j’accuse le coup et que je me remette en question.

J’ai alors compris. Au début du voyage, je ne comprenais pas grand-chose en anglais et j’avais alors tendance à me fermer au gens. J’interprétais presque toutes prises de parole ou actions comme des ruses visant à  nous arnaquer et, même si malheureusement il y a pas mal d’arnaqueurs en Inde, le résultat était là : je me fermais bêtement aux gens sans leur laisser la moindre chance. Ce qu’il y a de bon avec le voyage c’est qu’on a le temps d’avancer. Plus les mois passaient, plus j’améliorais mon anglais et me sentais à l’aise avec les gens.

Mettre le point mort

Au début on veut tout voir, tout visiter, tout vivre. Puis on se rend compte que ce n’est pas forcément ce que l’on recherche. On apprend finalement à faire des choses simples : flâner, se balader et se perdre dans une ville où il n’y a rien à voir selon les guides de voyages. On a même réussit à faire une sieste lors de notre visite à Angkor Wat, c’est pour vous dire.

Boris faisant la sieste sur des ruines d'Angkor

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il m’a été difficile de lâcher prise avec mes anciennes habitudes. Jamais je n’aurais imaginé rester des heures, sans rien avoir entre les mains, à ne rien faire d’autre que de regarder la vie autour de moi. Comme quoi, avancer dans un voyage c’est aussi savoir s’arrêter.

Un couple, c’est avant tout une « équipe »

En voyage, on apprend à ne plus avoir peur du jugement de l’autre et à savoir ce que l’on veut vraiment. Pour ma part, je suis bien content : de un, d’être parti accompagné, et de deux, de Sophie.

Etre deux ça permet de se soutenir dans les galères du quotidien (comme quand on a dormi entouré de cafards et de souris dans un train en Inde). De plus, quand l’un avait un petit coup de blues l’autre était là pour faire des blagues pourries et lui remonter le moral.

Pour illustrer tous les effets positifs de cette « équipe », je prendrai juste en exemple mon arrêt de la cigarette. Après 13 ans de tabagisme, je n’aurais pas réussi sans ce voyage et Sophie. Même si on était loin de la routine du quotidien (ce qui m’a aidé), il fallait que j’aie un soutien. Que quelqu’un tenant à moi me pose dessus un regard courroucé à chaque fois que je disais que je n’allais pas pouvoir tenir. Ca fait 6 mois que j’ai arrêté de fumer, j’ai eu le temps d’être exposé à toutes les situations délicates pour un ex-fumeur et je pense être maintenant en mesure de rentrer sans risquer la moindre rechute.

On savoure ensemble la fin de notre ascension du volcan Mérapi

Que l’on prépare ou non son voyage, il y a toujours, et heureusement d’ailleurs, une part d’inconnu. Si on connaissait toutes les variables de son voyage à l’avance il n’y aurait pas de rebondissement et voyager serait aussi banal que le quotidien. Au final, ce sont ces moments et ces rencontres inattendus qui nous ont marqué, nous ont fait avancer et vont le plus nous manquer. 

Tous les copains rencontrés sur la route
Toutes nos belles rencontres

Yann, Anne et Bernard, Margot, Thea, Jean-Thomas et Anouk, Claire et Phil, Key et Jennifer, Valérie et Charles, Estelle et Greg, Dominique et Velu, Lionel et Néna, Myriam, Christelle et Pierre, Fred et Géraldine et leur petite Marine, Fabrice et Patrizio, Josianne et Tom, Reza et ses parents, Michele et Thomas, Selina, Benjamin et Véronique, Charlène et Nicolas, Abdul et Nandar, Lény et Alban, Hugo et Carla, Jérôme et Chi, Florian, Victor et Léa…

Auteur : UnAllerSimple

47 réactions sur “Le retour de voyage après 9 mois en Asie !

  1. Heureuse de votre retour.

    J’espère que l’on aura le plaisir de votre visite dès que cela sera possible, pour que l’on puisse faire connaissance avec Sophie.

    Profitez bien de ces derniers jours;
    On pense à vous très fort;

    Bisous.

  2. Bon retour!
    Vous verrez tout revient très vite, mais cette superbe expérience restera toujours au fond de vous.
    Et rassurez vous, ici c’est l’hiver vous pourrez manger plein de fromage fondu (mais attention aux indigestions!)
    Au plaisir d’aller manger un riz fris (ou plutôt un bon morceau de viande rouge) une fois que vous aurez un peu atterris.
    bis’
    Chris et Pierre Articles récents…Ce soir on prend l’avion …My Profile

    • C’est gentil de compatir en tout cas. Je vous revois il y a quelques temps en train de nous dire que vous alliez rentrer et que vous ne saviez pas trop quoi penser. Comme quoi on est tous pareils !

      On va faire gaf à préserver nos estomac… on a plus l’habitude d’autant de variété alimentaire !
      D’ailleurs à notre retour on se fait une bouffe sur Paris et on trinquera en l’honneur du feu nasi goreng !

      A très vite !

  3. Salut à vous deux, vraiment génial votre billet, je l’ai dévoré ;) Inutile de vous dire que ma partie préférée est celles des « sourires :)
    J’espère que vous nous ferez l’honneur d’en poster quelques uns sur Sourires Nomades. En tout cas, ce joli compte-rendu émotionnel m’a beaucoup plu.

    Je ne conçois pas le voyage sans la rencontre avec l’autre et comme je le dis souvent, mon palmarès de nomade ne s’enrichit pas de destinations, mais plutôt de prénoms.
    Alors forcément, cette liste de prénoms qui conclue votre article, j’adhère et j’adore !
    Charly de Sourires Nomades Articles récents…Pas de sourires forcésMy Profile

    • Merci Charly pour ton commentaire, on est très touché !
      On découvre tous les sourires de ton blog avec plaisir et on va sélectionner nos plus beaux sourires en rentrant pour les partager. C’est une chouette initiative ! En faire moins et prendre le temps pour mieux rencontrer l’autre, on partage la même philosophie :)

  4. Très bel article les amis !! On se retrouve dans pas mal de choses ! De notre côté c’est aussi la pagaille dans la tête. Nico le prend mieux que moi. De mon côté je ressens un arrachement terrible a partir d’Asie ! Mais bon, la famille, les amis… Ça va être sympa de les retrouver ! Et dernier point totalement d’accord avec vous : ce n’est que le début d’une longue série de voyages !!! Bisous et bons derniers jours !!

    • Merci Charlène ! Votre commentaire nous fait vraiment plaisir d’autant plus qu’on sait que vous vivez les mêmes instants que nous en ce moment ! Je crois que nous les filles, on le prend un peu plus à coeur mais au fond ça les touche aussi nos ptits gars :)
      On s’accroche aux derniers sourires qu’on reçoit sur les îles de Malaisie. Et puis on se prépare à ressentir un paquet d’émotion lorsqu’on mettra le pied sur le sol français. On va déjà commencer à penser aux prochains voyages de toute façon…
      Bons derniers instants à vous aussi !

    • C’est vrai qu’on a aussi l’impression d’être parti un bout de temps et en même temps on a rien oublié de chez nous !
      Merci de nous avoir suivi tout au long du voyage. On se retrouve bientôt :)

  5. roooooh vous m’avez fait tiré ma larmiche les amis!!!
    de toute façon maintenant le mal est fait même si vous rentrez au bercail bah… le voyage vous l’avez dans la tête et dans la peau… ^^
    Hâte de vous revoir!!! plein de bisoussssssss!

    • Merci Margot de nous suivre toujours aussi fidèlement !
      C’est vrai on a les souvenirs gravés dans la tête et le coeur. Les images vont défilées un bon bout de temps :)
      A très vite !

  6. Yeahhhh… trop cool cet article! Bravo à vous d’être parti découvrir le monde et de partager ça avec nous! Je m’imagine bien vivre un peu le voyage comme vous… en tout cas ça me plairait c’est sûr ;-)… On verra bien comment ça se passe mais je me fais pas trop de soucis…
    C’est marrant parce que moi non plus je peux pas rester deux minutes sans rien faire, j’ai envie de voire mille trucs…chez nous c’est Fabienne qui fume et qui va essayer d’arrêter ;-)… affaires à suivre ahah

    Bon retour les amoureux
    Benoit(novomonde) Articles récents…14 voyageurs racontent leurs rencontres insolitesMy Profile

    • On compte sur vous pour nous faire rêver à votre tour quand on sera de nouveau à Paris dans notre quotidien ! On vous suivra en tout cas ;)
      Tu vas apprendre à ne rien faire tu vas voir et surtout tu vas aimer ça ! C’est un sentiment de liberté de se rendre compte qu’on n’a pas besoin de son pc et de son téléphone pour se sentir bien…
      On encourage à fond Fabienne pour la cigarette et surtout pour les 5 premiers jours qui sont les plus difficiles ! Après si elle a passé le cap ça ira tout seul. D’ailleurs juste une petite astuce qui a bien aidé Boris : si vous avez une tablette ou un smartphone, installez l’application stop smoking, c’est un compteur hyper motivant ! Ca a l’air bête comme ça mais ça permet de se motiver :)

  7. Boun Diou les enfants, vous nous collez la larme à l’œil.

    On vous attend avec de la bouffe, des blagues pourries, des têtes de parisiens coincés, des bonnes odeurs de diesel, du béton et du béton et plein d’autres horreurs qui vont vous faire apprécier le retour sur les bords de Marne.

    Encore des bisous virtuels en attendant les vrais bisous mouillés et bruyants.

    Odile

    • C’est exactement ce genre de réaction familiale qu’on attend !
      Merci Odile pour ton franc-parler et Sophie a hâte d’entendre tes super blagues pourries :)
      Gros bisous de nous deux en attendant de se retrouver… bien vite !

  8. Très bel article, comme d’hab, je suis fan ;) Je me reconnais dans pas mal de choses, même si finalement je ne suis jamais partie pour un « voyage » aussi long que le votre… J’aime beaucoup ce que dit Boris, qu’en voyage on a le temps d’avancer, d’évoluer. C’est vrai. Pas besoin de faire tout « bien » au début, et puis surtout le début et la fin d’un voyage sont souvent très différents (et vécus différemment) parce que justement, on en a fait du chemin !

    Enfin bref, forcément je suis super intéressée par la suite de votre voyage mais j’aimerais bien savoir ce que vous « devenez » dans quelques semaines/mois héhé… Si vous vous réadaptez bien, si Sophie tu as trouvé le boulot de tes rêves… Tout ça ! Et puis les futurs voyages aussi !

    • Merci Joana ! Ca fait plaisir de savoir que d’autres voyageurs se reconnaissent dans nos textes. Peu importe la durée des voyages, on a quand même un sacré paquet de choses en commun entre voyageurs. C’est vrai que vu qu’on a passé plusieurs mois loin de chez nous, on sent qu’on a vraiment évolué et heureusement :) Comme tu dis, le début et la fin du voyage sont vraiment pas comparables… Surtout quand on commence par l’Inde !
      On va continuer à faire vivre le blog et j’espère aussi écrire un article trop cool sur mon prochain job :)

  9. Cet article me touche pas mal car il me remémore pas mal ce que j’ai ressenti lors de mon retour après un an sur la route. J’avoue que les souvenirs se brouillent un chouilla car c’était il y a 12 ans ! Mais si il y quelque chose que je n’ai pas oublié, c’est le chai et la cuisine indienne. C’est pas compliqué, chaque fois que je repars, c’est la référence ! Est-ce que la bouffe était meilleure qu’en Inde. Et je ne sais pas si c’est un coté un peu nostalgique mais la réponse est toujours non !!!
    Laurent Articles récents…Le Maroc en bateau, Sète-TangerMy Profile

    • C’est exactement notre cas aussi, on ne saurait être objectif vu que c’était le premier pays que l’on a fait durant ce voyage en Asie.
      Bon maintenant qu’on arrive à la fin et que l’on a découvert pas mal de cuisines depuis lors, on peut dire qu’on a un gros coup d’coeur pour cette cuisine et qu’on va s’amuser en rentrant à trainer du côté du quartier indien à Paris !
      Merci beaucoup pour ton chaleureux commentaire :)

  10. Coucou à tous les deux,
    Comme je suis heureuse de te retrouver très bientôt ma louloute et de connaitre ton loulou.
    Profitez bien de vos derniers moments.
    Pleins de gros bisous d’amour à tous les deux.
    A bientôt……….

  11. Yeah votre retour :) !!! Pour fêter ça (et ne pas trop vous dépaysé) on ira se faire un Délice Nouilles !!! :). Impatient de vous retrouver !!!!!

  12. Bon retour à vous deux! On a ressenti les mêmes choses que vous en fin de voyage. Nous sommes rentrés il y a 3 semaines après plus de 11 mois sur la route et même si c’est forcément très déstabilisant, on peut dire globalement que tout va bien: grâce à notre famille et nos amis qui nous ont accueilli si chaleureusement qu’on en aurait presque oublié les inconvénients du retour… Comme vous, nos proches nous ont beaucoup manqué, mais nous avons aussi adoré être et découvrir le Monde à deux!
    Ah, par contre on appréhendait nous aussi de retrouver les Français, qu’on imaginait aigris, pessimistes froids et râleurs, d’autant qu’on rentrait des USA bien connus pour sa bonne humeur. Et bien que nenni! Ou alors nous avons la chance d’être dans une région sympa (Ain), mais on a vraiment été très très agréablement surpris! On vous souhaite la même bonne surprise et d’autres très beaux projets pour la suite!
    À bientôt
    Nowmadz.

    • Merci pour l’encouragement ! On espère que notre retour au pays se passera aussi bien que pour vous, même si on a un peu plus de doutes connaissant les parisiens et les banlieusards ! En tout cas, ça fait plaisir de voir que votre retour se passe bien.
      Pour ce qui est des projets à venir, on souhaite tout d’abord peaufiner un peu le blog (ce qui, comme vous l’savez, n’est pas vraiment possible avec les wifi en Asie sans passer des heures à attendre les chargements de page !) et bien sûr l’enrichir de nouveaux articles.
      A bientôt et qui sait peut-être en vrai !

  13. Et bien c’est fait j’ai eu les larmes aux yeux !!!

    Franchement cet article est génial et il nous retourne un peu le bide enfin dans le bon sens du terme ! (les autres articles étaient très bien aussi, mais celui là est particulier)

    Alors je me dis que si j’ai les yeux un peu humides maintenant, je me pose la question du jour où l’on va se revoir…

    Vous m’avez manqué quand même…. Et puis j’espère vraiment découvrir encore et encore ma petite FIFI !*

    GROS BISOUS

  14. Bonjour à vous !

    je viens de tomber par hasard sur votre blog , une amie a partager comment choisir sa chambre d’hotel!
    je voulais vous signifier mon admiration pour ce voyage que vous avez accompli , il faut du courage pour partir comme ça , à l’aventure ! nous sommes tellement enfermé dans notre routine que ce genre de chose semble impensable!
    en tout cas, merci à vous de m’avoir fait rêver l’espace d’un instant , et de m’avoir donné l’envie d’avoir envie !
    bien à vous

    • Salut Marie,
      Nous sommes très touchés par ton commentaire et la chose qu’on aimerait transmettre c’est que rien n’est impensable lorsqu’on le veut vraiment. Il faut faire le grand saut et au final ça vaut 10 000 fois le coup :) Pas besoin d’avoir un gros budget ou d’être un pro de l’organisation, il faut se lancer et se laisser embarquer dans cette aventure. Merci de nous suivre et de nous écrire, ça nous fait toujours plaisir de découvrir les commentaires des lecteurs qu’on ne connait pas ! A bientôt

  15. Bonsoir les jeunes,

    Je suis heureuse de votre retour, vous commenciez a me manquer beaucoup. J

    Nous vous remercions pour la belle soirée familiale d’hier soir.

    Continuez a sourire comme vous le faites et a nous raconter vos belles aventures de globes trotteurs. Bisous je vous aime très fort :)

  16. Je dois dire que j’ai fait une overdose de riz … Du coup je n’en mange que très peu depuis mon voyage en Amérique latine (6 mois).
    Concernant la fermeture ou l’ouverture des gens Boris, je constate que certaines personnes sont encore fermés même après plusieurs voyages et que d’autres sont ouverts bien qu’ils n’aient jamais voyagé. Qu’en pensez-vous ?
    Haydée@Travelplugin Articles récents…110 arnaques en voyage. Et vous ne serez plus jamais un pigeon !My Profile

    • Ca fait 5 jours qu’on est revenu et ça fait 5 jours que nous n’avons PAS mangé un seul grain de riz comme tu t’en doutes !

      C’est sûr que ce n’est pas évident de s’ouvrir aux autres quand on nous a conditionné durant des années à nous méfier des autres (et c’est d’autant plus difficile de changer d’attitude quand tu arrives dans un pays comme l’Inde où tu as parfois de réelles raisons de te méfier de ton prochain !).

      Dans notre cas, partir à deux nous a permis de nous soutenir l’un l’autre durant les moments difficile et de repartir du bon pied ! :)
      Mais que qu’on soit à deux ou seul(e), dès qu’on arrive à moins être sur la défensive on le vit toujours mieux et le voyage prend un tout autre sens.

    • Merci c’est adorable ! :)
      Même si c’est nous qui l’avons écrit, cet article finit toujours par nous tirer la larme.
      D’après votre tumblr vous avez l’air d’être en pleine préparation de vos sacs à dos donc bon courage !!!
      A très bientôt et bon vent !

  17. Salut,
    Je viens de lire ce bilan de voyage et … Ouah!
    Difficile parfois de laisser son confort quotidien pour satisfaire ses envies d’ailleurs. Et on a forcément le courage de le faire quand on est relativement jeunes, quoique … Tout reste possible tant qu’on est en forme et motivés. C’est la meilleure façon de prendre du recul et de s’ouvrir à d’autres façon de penser!
    Bon retour!
    Mystinguett

  18. Chouette bilan et c’était chouette de vous suivre en voyage.
    Faudra nous raconter tout ça et j’espère que le retour s’est bien passé.

    • C’est chouette de pouvoir le partager avec vous, c’est tellement compliqué à raconter 9 mois après coup !
      Le retour se passe bien, on reprend bien nos marques sur Paris :)
      En espérant que le petit aille bien et que vous vous portez bien, à bientôt !

  19. On revient forcément changé d’un tel voyage qui plus est en Asie. On apprend à relativiser et à s’ouvrir aux autres. Nous partons tous les ans pendant 2 mois durant dans une région différente du globe. On en revient toujours enrichi avec une vision différente sur le Monde. Le retour est parfois difficile mais l’horizon d’un nouveau départ et les retrouvailles avec les amis et famille rendent les choses plus faciles ;)
    A bientôt pour de nouvelles aventures ;)
    Richard@onedayonetravel Articles récents…TOP 5 des visites incontournables à Kuala Lumpur en MalaisieMy Profile

    • C’est tout à fait ce qu’on retient de nos voyages : l’ouverture au monde et surtout aux gens. S’imprégner des différents modes de vie et faire en sorte qu’il y ait quelques bribes de cet apprentissage qui rejaillisse sur notre quotidien dans l’espoir d’avoir la vie un peu plus douce.

      Voyager dans une partie du monde, une durée singulière et régulièrement, permet vraiment de bien appréhender les endroits :)

  20. Je comprends vos sentiments tout à fait. On est parti il y a 4 ans, mais on n’est toujours pas rentré et je n’ai vraiment pas envie. Mais maintenant, au bout de 2 ans, où on est vous ? Vous êtes repartis ? Ou finalement vous êtes restés en France ? Côté travail, comment cela s’est passé ?
    Voyage Nord du Perou Articles récents…Impressionnante Gocta !My Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge